VIDEO. De la lave s'échappe encore du volcan islandais

La lave qui s'écoule de fissures dans le sol aux abords du volcan a jusqu'à présent atteint uniquement des surfaces non recouvertes de glace.

UER

L'éruption du Bardarbunga, un volcan islandais, n'est pas finie, jeudi 11 septembre. 
La lave qui s'échappe de fissures dans le sol aux abords du volcan a jusqu'à présent atteint uniquement des surfaces non recouvertes de glace. Une éruption sous le glacier pourrait en revanche projeter un nuage de cendres dans le ciel, susceptible, sous certaines conditions, de perturber le trafic aérien.

Un important séisme il y quatre jours

Le 7 septembre, un séisme de magnitude 5,4 s'est produit dans la région du volcan. Ce tremblement de terre a été l'un des plus importants dans ce secteur du centre de l'Islande depuis le regain d'activité sismique mi-août, avec parfois des milliers de secousses par jour. "L'activité sismique sous le volcan Bardarbunga se poursuit mais demeure stable", a dit alors Bergthora Thorbjarnardottir, géologue au sein de l'agence météorologique islandaise.

En 2010, l'éruption du volcan Eyjafjallajökull avait entraîné la fermeture pendant six jours de la majeure partie de l'espace aérien européen. Dix millions de personnes avaient été affectées et l'événement avait coûté 1,7 milliard de dollars (1,3 milliard d'euros).

De la lave sort du sol, près du volcan Bardabunga, en Islande, le 31 août 2014.
De la lave sort du sol, près du volcan Bardabunga, en Islande, le 31 août 2014. (ARMANN HOSKULDSSON / AFP)