Cet article date de plus de huit ans.

Viande de cheval : un mois de crise et quelques réponses

L'affaire commence le 16 janvier quand les autorités irlandaises annoncent la découverte de viande de cheval dans des hamburgers vendus en Grande-Bretagne et en Irlande. Elle concerne désormais des centaines de tonnes de viande vendue dans toute l'Europe pour confectionner des millions de plats cuisinés. Avec la mise en cause de l'entreprise française Spanghero, l'affaire a pris, aussi, un tour social.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Jean-Philippe Arles Reuters)

L'entreprise Spanghero est-elle à l'origine de toute l'affaire?

Si elle pourrait en être un des acteurs les plus importants, elle
n'est pas seule en cause. Trois hommes ont été arrêtés dans une usine anglaise
et  un abattoir gallois
. Une perquisition a été menée dans une usine du
sud des Pays-Bas qui mélangeait viande de cheval et de boeuf avant de la
revendre labellisée "pur boeuf" . Les chevaux ne
venaient pas de Roumanie mais des Pays-Bas et d'Irlande. En Autriche,  la viande de cheval dans des "tortelloni viande de boeuf " avait été étiquetée par une entreprise au Liechtenstein.  Des enquêtes sont
toujours en cours. Elles vont être coordonnées par Europol. En attendant, les 27 pays de l'Union européenne se sont, pour une fois,  mis d'accord pour procéder à 2250
tests, de 10 à 150 par pays. Les résultats
seront publiés le 15 avril.

L'entreprise Spanghero savait-elle qu'elle vendait de la viande de cheval ?

Oui comme le prouvent les factures saisies entre un trader chypriote et la société française"avec l'étiquette
douanière"
correspondant à de la viande de cheval. Nous avons publié une de ces factures dés ce vendredi. Selon l'agence française anti-fraudes, Spanghero a ainsi "réceptionné" durant six mois en pains
de 25 kilos 750 tonnes de viande de cheval, "avec l'étiquette
douanière"
correspondant à de la viande de cheval. Les deux tiers de cette viande auraient alors servi à la fabrication de plus de 4,5 millions de produits
frauduleux vendus par Comigel à au moins 28 entreprises dans 13 pays européens.

Pourquoi des élus locaux se mobilisent-ils pour défendre cette entreprise?

Parce que c'est un poids
lourd de l'activité économique du département. Ainsi le maire socialiste de Castelnaudary,
Patrick Maugard, a demandé la levée le plus vite possible des mesures frappant
Spanghero en invoquant "l'électrochoc "
infligé à la ville et au bassin d'emploi. Ce qui explique aussi la mobilisation des syndicats. La CFDT veut notamment dissocier "l'activité de négoce de la production". Pour maintenir une partie des emplois. C'est aussi pour cette raison que l'enquête des services vétérinaires se poursuit se week-end.  La décision concernant une éventuelle reprise des activités au sein de l'entreprise dépendra des résultats de ces clarifications, "d'où l'importance que l'enquête aille vite " a expliqué le secrétaire général de la préfecture de l'Aude.

 

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.