Pêche : l'Union européenne approuve de nouveaux quotas pour 2024, avec une forte baisse des captures de lieu jaune

Les ministres européens chargés de la pêche sont parvenus, mardi, à un accord destiné à maintenir les stocks de poissons "à des niveaux durables" tout en préservant l'activité des pêcheurs.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un lieu jaune en vente dans une poissonnerie à Morlaix (Finistère), le 16 janvier 2018. (CLAUDE PRIGENT / LE TELEGRAMME / MAXPPP)

La liste sera scrutée de près par les professionnels de la mer. Les Etats de l'UE ont approuvé, mardi 12 décembre, les quotas de captures par espèces qui s'appliqueront à partir du 1er janvier 2024 aux pêcheurs européens dans l'Atlantique, la mer du Nord, en Méditerranée et en mer Noire. Pour la première fois, les ministres chargés de la pêche ont adopté des quotas pluriannuels couvrant également 2025, voire 2026 pour 10 stocks (lieu jaune, cabillaud...). 

Dans l'Atlantique et la mer du Nord, les taux de captures autorisés ont été relevés pour plusieurs stocks en amélioration, comme le merlu, la plie au large du Danemark ou encore la baudroie. En revanche, les quotas ont été réduits pour des populations fragilisées : le merlan dans le golfe de Gascogne, la plie dans les eaux ibériques, la langoustine dans les eaux portugaises...

Vers une baisse de moitié des prises de lieu jaune

Surtout, les quotas fixés prévoient pour l'an prochain une baisse d'au moins 53% des captures de lieus jaunes. Face à l'effondrement de la population de ce poisson en Manche et mer Celtique, le Conseil international pour l'exploration de la mer (CIEM), l'organe scientifique de référence, préconisait un moratoire total, une perspective qui alarmait de nombreux petits pêcheurs français.

"Cet accord contribuera à maintenir les stocks à des niveaux durables, tout en protégeant les moyens de subsistance des flottes de pêche", a déclaré le gouvernement espagnol, qui occupe la présidence tournante de l'UE, saluant "un bon équilibre". Les quotas pluriannuels visent "à apporter aux entreprises de pêche un degré accru de prévisibilité", a précisé Madrid.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.