Guerre en Ukraine : l’Union européenne peut-elle se passer du pétrole russe ?

Publié
Guerre en Ukraine : l’Union européenne peut-elle se passer du pétrole russe ?
france 2
Article rédigé par
J. Gasparutto, L. Esnault, F. Peeters - France 2
France Télévisions

L’Union européenne pourrait décider un embargo sur le pétrole russe alors que la Russie exporte les deux tiers de sa production vers l’Europe. Mais l’Union européenne peut-elle vraiment se passer du pétrole provenant de Russie ? 

Au large d’Amsterdam (Pays-Bas), cela fait quatre jours qu’un pétrolier russe est bloqué en mer car les dockers refusent de le décharger. Une façon de demander un embargo sur le pétrole russe. Mardi 3 mai, Charles Michel, le président du Conseil européen, confirme qu’un accord est en train d’être finalisé sur le sujet. Derrière, l’objectif serait de priver la Russie d’une manne financière importante. Le pays exporte deux tiers de son pétrole vers l’Union européenne et le pétrole russe représente un tiers des importations européennes. Depuis le début de la guerre, l’Europe a déjà versé 20 milliards d’euros à la Russie.  

Un embargo qui divise 

Les Européens peuvent trouver des alternatives, en allant notamment vers des pays plus lointains. Mais les livraisons arrivant par bateaux sont impossibles pour des pays enclavés comme la Hongrie ou encore la Slovaquie. Ces pays demandent plus de temps. L’embargo ne sera donc pas effectif avant la fin de l’année. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.