Cet article date de plus de dix ans.

Une vague provoquée par une grosse embarcation à moteur a fait chavirer mercredi une gondole

Plus de peur que de mal pour les quatre vacanciers, immédiatement secourus par les gondoliers à proximité, qui les ont aidés à regagner, à la nage, le quai au niveau de l'Hotel Danieli, l'un des plus luxueux de la Sérénissime.Cet accident relance la polémique sur les dangers de la navigation dans Venise et la lagune.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Gondole à Venise, devant l'hôtel Danieli (en rose) (AFP/HENRI TABARANT)

Plus de peur que de mal pour les quatre vacanciers, immédiatement secourus par les gondoliers à proximité, qui les ont aidés à regagner, à la nage, le quai au niveau de l'Hotel Danieli, l'un des plus luxueux de la Sérénissime.

Cet accident relance la polémique sur les dangers de la navigation dans Venise et la lagune.

Les fragiles gondoles, qui font la joie des touristes fortunés ou permettent de traverser le Grand canal, doivent affronter un important trafic de bateaux à moteur, dont certains provoquent, à cause d'une vitesse souvent excessive, d'importants remous.

"Nous n'avons de cesse de le répéter depuis toujours, et depuis deux ans nous l'expliquons à la nouvelle administration communale: le problème reste le mouvement de houle" provoqué par les bateaux à moteur, a dénoncé, Aldo Reato, président des "Bancali", l'association professionnelle des gondoliers.

"Il existe des solutions: il suffirait d'allonger les pontons pour les gondoles et de changer ceux où s'amarrent les 'vaporetti' (batobus) pour éviter que nos embarcations n'affrontent immédiatement les vagues provoquées par ces grands bateaux", a-t-il expliqué.

Le problème est particulièrement aigu au niveau du quai où se trouve le Danieli, un endroit très fréquenté par les touristes qui relie la place Saint-Marc au quartier de l'Arsenal et où se succèdent les pontons d'amarrage des gondoles et les arrêts des vaporetti.

Le président des gondoliers a d'ailleurs demandé l'instauration à cet endroit d'"un poste de surveillance permanent pour lutter contre les mouvements de houle".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.