Un plan pour imposer des quotas de migrants dans l'UE

Le président de la Commission européenne a présenté ce 13 mai un plan pour répartir les populations réfugiées entre les différents pays membres de l'Union.

France 2

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a proposé ce 13 mai à Bruxelles un plan pour une répartition plus équitable des réfugiés entre les États de l'UE.
Mais cette idée est loin de faire l'unanimité, et "divise l'Europe en deux blocs" explique François Beaudonnet en direct sur place pour France 2. "Il y a d'un côté les capitales qui sont absolument contre ces quotas. La fronde est menée par l'Europe centrale, qui n'accueille aujourd'hui quasiment pas de réfugiés. Dans le camp des contre, on compte aussi le Royaume-Uni, mais Londres bénéficie d'une clause qui lui permettra de ne pas participer".

Les premiers concernés sont pour

Dans le deuxième bloc, celui de ceux qui sont pour ce projet, on retrouve l'Italie, la Grèce, la France et la Belgique, "des pays qui accueillent déjà des réfugiés et qui seraient sûrement heureux de partager le fardeau", commente le journaliste. Ces quotas ne devraient donc pas être adoptés, mais le débat a le mérite de mettre tous les pays membres devant leurs responsabilités.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des garde-côtes italiens viennent en aide à un bateau de migrants au large de la Sicile, le 2 mai 2015. 
Des garde-côtes italiens viennent en aide à un bateau de migrants au large de la Sicile, le 2 mai 2015.  (GUARDIA COSTIERA)