Un gouvernement pour la Belgique après 535 jours de crise politique

Un accord de principe a été conclu en Belgique pour la composition d'un gouvernement. C'est le francophone Elio Di Rupo qui devrait être appelé pour le diriger. Cela faisait 535 jours que le pays n'était plus gouverné, soit un record mondial.

(Thierry Roge Reuters)

L'histoire retiendra que la Belgique est restée sans gouvernement durant 535 jours. 535 jours mais pas un de plus puisque les six partis politiques flamands et francophones ont trouvé un accord pour la formation d'un futur gouvernement. Certes, il reste encore à composer l'équipe qui va diriger l'exécutif belge, mais pour l'heure, c'est une page assez insolite qui va se tourner dans le pays.

Pour la première fois depuis plus de 30 ans, c'est un francophone qui devrait prendre la tête d'un gouvernement belge. C'est en effet le socialiste wallon Elio Di Rupo  qui est pressenti pour le diriger.  La confirmation officielle est attendue pour ce jeudi, le temps pour les différentes parties de relire l'accord qui vient d'intervenir. Ensuite, les différents partis politiques du pays seront consultés. Enfin, le nouveau gouvernement pourrait prendre ses fonctions dès la semaine prochaine aussitôt après avoir obtenu l'investiture de la chambre des députés.

La Belgique peut d'une certaine façon dire "merci" à la crise

Etrangement, c'est grâce à la crise que la situation s'est débloquée. La Belgique vient de voir sa note dégradée par l'agence de notation Standard & Poor's. Une situation alarmante qui a obligé les différents partis politiques à s'entendre et surtout à trouver un accord sur les questions budgétaires. Toutefois, certains partis comme les Verts ou les nationalistes flamands ne participeront pas à l'aventure. De leur attitude dépendra la longévité de ce nouveau gouvernement qui va s'installer à Bruxelles.