Cet article date de plus de six ans.

Un couple de millionnaires repart sauver les migrants en mer

Vous avez peut-être entendu parler de ce couple de millionnaires, partis sillonner la Méditerranée pendant 3 mois l'an dernier, sur un navire pour sauver des migrants. Le couple, installé depuis 10 ans à Malte, reprend la mer ce dimanche pour sa deuxième mission. Cette fois ils vont y passer six mois.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Regina et Christopher Catrambone ont déjà fait une mission de trois mois et ont sauvé 3.000 migrants © Reuters-)

Regina et Christopher Catrambone racontent que tout a commencé il y a deux ans, en plein été, sur un yacht entre la Tunisie et Lampedusa. Le couple qui observe les dauphins voit flotter un manteau. Sans doute celui d'un migrant noyé. Pour ce couple de croyants qui a fait fortune dans les assurances, il faut réagir.

 

Très vite ils achètent un bateau, un voilier de 40 mètres avec lequel ils repartent aujourd'hui, très impatients. "On est vraiment prêt à partir surtout avec ce qui se passe en ce moment, encore plus que l'an dernier. Les secours manquent, alors nous, on les cherche et on les sort de l'eau ", raconte Regina.

Aidés d’un drone

Cette année, la mission est menée en partenariat avec Médecins sans frontière. A bord, avec Christopher et Regina, une vingtaine de personnes : des médecins, des infirmières, une équipe logistique. Mais aussi de la nourriture, de l'eau et des médicaments. Sans compter les deux drones "ultra perfectionnés", d'après Mario Cauchi, le chef des opérations sur le bateau. "Ce drone a une caméra infrarouge ", explique-t-il, "il peut filer à 240 km/h, dans un rayon de 100 km. Il peut voler pendant six heures à la recherche des migrants y compris même la nuit et ça, ça va beaucoup nous aider ". L'armée française aurait les mêmes.

La mission coûte au couple 350.000 euros par mois. Christopher et Regina ne peuvent pas tout prendre en charge et ils ont lancé un appel aux dons. L'an dernier ils ont sauvé plus de 3.000 vies. Cette année ils savent déjà que les migrants seront beaucoup plus nombreux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.