Cet article date de plus de sept ans.

Un chirurgien britannique est soupçonné d'avoir écrit ses initiales sur le foie d'un patient

Simon Bramhall a été suspendu de ses fonctions.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'hôpital Queen Elizabeth de Birmingham (Royaume-Uni), le 15 octobre 2012. (ANDREW YATES / AFP)

"SB". Le chirurgien Simon Bramhall est soupçonné d'avoir inscrit ses initiales sur le foie d'un patient au Royaume-Uni. Il a été suspendu de ses fonctions.

C'est un de ses collègues qui a fait l'étrange découverte lors d'une opération de routine. Lors d'une intervention précédente, Simon Bramhall, qui travaille à l'hôpital public Queen Elizabeth de Birmingham depuis plus de dix ans, aurait écrit "SB" sur le foie d'un patient qui avait été transplanté, rapporte le Daily Telegraph (en anglais). Selon le Daily Mail (en anglais), le praticien aurait eu recours à du gaz argon, inoffensif et fréquemment utilisé en chirurgie.

"A la suite d'accusations de faute professionnelle, University Hospitals Birmingham NHS Foundation Trust a suspendu un chirurgien le temps de conduire une enquête interne", ont confirmé, sans donner de noms ni de charges précises, les autorités sanitaires locales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.