Travailleurs détachés : un accord trouvé entre les ministres européens du Travail

Un accord a été trouvé entre les ministres européens du Travail sur la réforme de la directive des travailleurs détachés. Si la ministre du Travail salue une avancée, tous ne sont pas satisfaits.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les négociations auront duré plus de douze heures. Hier soir à Luxembourg, les ministres européens du travail ont trouvé un compromis sur la réforme de la directive du travail détaché. Comme le demandait la France, la durée de détachement devrait être plafonnée 12 mois auquel s'ajouteront 6 mois de plus avec l'accord du pays d'accueil. Une concession faite aux pays d'Europe de l'est.

Les chauffeurs routiers se sentent "sacrifiés"

Un travailleur détaché ne toucherait plus le salaire minimum du pays hôte, mais un salaire égal pour un travail égal. S'ajouteront donc les primes, le treizième mois ou les tickets restaurants. Seules les charges sociales restent payées dans le pays d'origine. "C'est un grand jour pour l'Europe, a salué la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Les salariés détachés seront mieux protégés et pour les entreprises, ce sont des conditions de concurrence plus équitables."  Exclues de l'accord, les entreprises de chauffeurs routiers qui restent soumises aux anciennes règles, ont le sentiment d'avoir été sacrifiées.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre du Travail, Muriel pénicaud, quitte l\'Elysée, à Paris, le 14 septembre 2017.
La ministre du Travail, Muriel pénicaud, quitte l'Elysée, à Paris, le 14 septembre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)