Tourisme : l'île de Gozo, épargnée par le tourisme

Malgré des paysages à couper le souffle, l'île de Gozo (Malte) reste pour le moment épargnée par le tourisme de masse. Une occasion d'aller faire une pause ensoleillée durant l'hiver.

France 2

Les paysages y sont encore très sauvages, les plages à la fois mystérieuses et attirantes. Partout, le mythe d'Ulysse plane. Bienvenue à l'île de Gozo (Malte). Selon la mythologie grecque, Ulysse y accosta presque par hasard, alors qu'il était pris dans une tempête, et y resta durant sept ans, incapable d'en repartir. Aujourd'hui, les histoires de druides et de géants ne sont pas tout à fait oubliées dans la mémoire des habitants.

7 000 habitants dans la capitale

Isabelle Farchy, gérante d'un gîte à Gozo, détaille : "Quand on descend sur cette plage, et qu'on découvre ici cet amas de rochers un petit peu comme si des géants avaient joué aux boules, on est subjugués, c'est un paysage magnifique." La capitale, Victoria, est une petite cité de 7 000 habitants. La langue parlée est un patois anglo-arabe, avec de nombreuses influences britanniques et andalouses à chaque coin de rue. Si l'île est proche de Malte, elle a néanmoins été épargnée par le tourisme de masse. L'hiver, on recense seulement quelques milliers de visiteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Malgré des paysages à couper le souffle, l\'île de Gozo (Malte) reste pour le moment épargnée par le tourisme de masse. Une occasion d\'aller faire une pause ensoleillée durant l\'hiver.
Malgré des paysages à couper le souffle, l'île de Gozo (Malte) reste pour le moment épargnée par le tourisme de masse. Une occasion d'aller faire une pause ensoleillée durant l'hiver. (FRANCE 2)