Tatouage : la colère des artistes contre la décision de l'Europe d'interdire des couleurs

Publié
Tatouage : la colère des artistes contre la décision de l'Europe d'interdire des couleurs
FRANCE 3
Article rédigé par
B. Drouet, M. Weber, H. Guiraudou, A. Delahaye - France 3
France Télévisions

Une décision de l'Europe a déclenché la colère des tatoueurs. À compter du 4 janvier 2022, plusieurs encres de couleur seront interdites. Pour Bruxelles, il s'agit de protéger le consommateur. Les professionnels, eux, dénoncent une mesure sans fondement.

Au Havre, en Seine-Maritime, l'avenir de la boutique La Lanterne Rouge, pourrait bientôt se noircir. Dès janvier 2022, selon une décision de l'Europe, Baptiste Boulay devra réduire sa palette d'encres de couleur. "Les premières encres incriminées sont les gammes de bleu et de vert [...] Une grande partie de ce qui a là risque d'être supprimé", regrette le jeune tatoueur havrais. Installé, il y a tout juste six mois, le gérant est inquiet : "C'est peut-être la mort de ma boîte."

Une pétition en ligne



Selon l'agence européenne des produits chimiques, certains additifs et pigments présents dans les encres pourraient être toxiques. Pour le syndicat national des artistes, tatoueurs, l'étude manque de précisions. "Les gens se font tatouer depuis la nuit des temps, il n'y a jamais eu de cancer", souligne Franck, tatoueur et adhérent au syndicat. Une pétition en ligne contre la décision européenne circule. Elle a déjà récolté plus de 100 000 signatures. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.