"Sympathie pour le diable" : le siège de Sarajevo par l'œil vif d'un reporter

Le film de Guillaume de Fontenay, "Sympathie pour le diable", décrit la guerre de Yougoslavie via le quotidien du reporter de guerre Paul Marchand.

franceinfo

Le film Sympathie pour le diable retrace le quotidien de Paul Marchand, reporter de guerre français, en pleine guerre de Yougoslavie. Chaque jour, il prenait le risque d'arpenter en voiture l'avenue surnommée "Sniper Alley", à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine). "On a tourné tout le film à Sarajevo notamment cette scène", explique Guillaume de Fontenay, réalisateur du film. "Pour moi c'était important de revenir sur place", confie l'invité de franceinfo lundi 25 novembre.

Paul Marchand, "personnage de cinéma extraordinaire"

Le film a été tourné avec une équipe majoritairement bosnienne. "On a bloqué 'Sniper Alley', huit voies à Sarajevo. On a tourné véritablement dans le Holiday Inn (hôtel) où les journalistes se retrouvaient", raconte-t-il. Paul Marchand, pour les reporters de guerre, était un reporter s'impliquant presque personnellement dans les conflits. Ce qui en fait "un personnage de cinéma extraordinaire".

Sympathie pour le diable, de Guillaume de Fontenay, au cinéma à partir du mercredi 27 novembre

Le JT
Les autres sujets du JT
Une scène du film Sympathie pour le diable
Une scène du film Sympathie pour le diable (FRANCEINFO)