Cet article date de plus de deux ans.

Brexit : la France ne veut pas d'un report long

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Brexit : la France ne veut pas d'un report long
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Mercredi 10 avril, les 27 sont réunis au Parlement européen pour convenir d'un report du Brexit. Emmanuel Macron a prévenu que l'option d'un délai long n'était pas acquise.

Pourquoi la France est-elle si réticente a accordé un délai long aux Britanniques ? Dans ce cas de figure, "Londres pourrait par exemple se prononcer sur la nomination du futur président de la Commission de Bruxelles dans quelques mois, freiner les avancées de la défense européenne ou prendre à l'avenir le budget européen en otage", détaille le journaliste Pascal Verdeau depuis le Parlement européen (Belgique).

Des dirigeants excédés

Pour la France, les 27 doivent imposer à Theresa May l'engagement ferme de ne pas perturber la bonne marche de l'Union. "On voit bien ici, après 13 sommets consacrés au Brexit en deux ans, que certains dirigeants européens sont fatigués, excédés, et cette solution d'un report long serait donc la plus risquée", analyse Pascal Verdeau.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.