Septembre 1999. Ouverture du centre d’accueil de réfugiés à Sangatte

En 1999, sous le gouvernement Jospin, un centre d'accueil ouvre à Sangatte, dans le Pas-de-Calais, afin d’accueillir les réfugiés qui attendent de se rendre en Angleterre.

Près de Calais, des réfugiés du camp de Sangatte regardent des ferries s\'éloigner.
Près de Calais, des réfugiés du camp de Sangatte regardent des ferries s'éloigner. (Reuters)
Il est installé, à l'instigation de la Croix-Rouge, dans une ancienne usine d’Eurotunnel dont les équipements ne prévoyaient pas d’accueillir plus de 200 personnes. Finalement, on en dénombrera près de 1600, essentiellement afghans, iraniens, irakiens, kurdes et kosovars.
Retour sur cette journée en images…
Voir la vidéo

En novembre 2002, pour mettre fin à la précarité des migrants et aux tensions avec la population locale, le ministre de l'Intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy, ordonne la fermeture et le démantèlement du centre.
Reportage…

Dix ans plus tard, cette fermeture n’empêchera pas de nouveaux immigrés illégaux, toujours aussi déterminés à atteindre le Royaume-Uni, d’affluer dans le Calaisis.
Alors comment préparent-ils leur traversée ?