Italie : Amatrice, une ville à reconstruire

En Italie, dans la nuit du 23 au 24 août 2016, un séisme avait fait morts 300 morts dans le centre du pays. Un an après, France 3 est retournée là bas, à Amatrice.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un an après le tremblement de terre à Amatrice, en Italie, Sergio reste incrédule. Sa famille vivait dans le village depuis trois siècles. Il nous montre le clocher qui s'est effondré sur sa maison. "J'ai reçu ces gravats et ces pierres sur moi. Je n'arrivais plus à bouger, mais j'arrivais à respirer et à parler, c'est comme ça que j'ai pu appeler à l'aide", raconte Sergio.

90% des ruines n'ont pas été évacuées

Depuis cette nuit dramatique où près de 300 personnes ont perdu la vie, Sergio s'est trouvé une philosophie de vie toute particulière. Mais il reste également amer quand il voit sa ville restée en l'état. 90% des ruines d'Amatrice n'ont pas été évacuées. La tâche est gigantesque. Le maire en veut à Rome et à ses lenteurs. Aujourd'hui, une nouvelle vie se construit, mais en périphérie faite de commerces en préfabriqués et de maisonnettes délivrées au compte-goutte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un tremblement de terre a détruit en partie la commune italienne de San Pellegrino, le 1er novembre 2016.
Un tremblement de terre a détruit en partie la commune italienne de San Pellegrino, le 1er novembre 2016. (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)