Cet article date de plus de huit ans.

Saint-Jacques-de-Compostelle rend hommage aux victimes de l'accident de train

Un hommage solennel a été rendu lundi soir aux 79 personnes qui ont perdu la vie dans la catastrophe ferroviaire de Saint-Jacques-de-Compostelle. De nombreux officiels se sont joint aux familles des victimes dans la cathédrale de la ville, dont le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy et le prince héritier Felipe et son épouse Letizia. Une foule de plusieurs centaines de personnes a suivi la cérémonie sur une place voisine.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Plus que jamais, l'heure était au recueillement lundi soir à Saint-Jacques de Compstelle, lors d'une cérémonie religieuse pour rendre hommage aux 79 personnes qui ont perdu la vie dans l'accident de train, mercredi dernier en Espagne. Lieu de pélerinage mondialement connu, de nombreux fidèles ont suivi la cérémonie. 

Le prince héritier Felipe et son épouse, Letizia, ont assisté à cet hommage célébré par le cardinal Julian Barrio, qui a évoqué dans son homélie une tragédie qui "dépasse l'entendement". A l'extérieur de la cathédrale, un écran géant a été installé pour que pélerins et touristes puissent suivre la cérémonie. Le couple princier a ensuite longuement salué les familles des victimes, les embrassant chacune et donnant des gestes de réconfort. 

69 blessés

 Cet hommage intervient au lendemain de la mise en examen du conducteur du train, Francisco José Garzon Amo, pour "79 faits d'homicide par imprudence ". L'homme de 52 ans, un cheminot expérimenté, qui reconnaît son entière responsabilité, est soupçonné d'avoir roulé beaucoup trop vite dans un virage dangeureux à quatre kilomètres de Saint-Jacques de Compostelle.

Cinq jours après l'accident, 69 personnes étaient toujours hospitalisées, dont 22 dans un état grave. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.