Royaume-Uni. Deux tueurs à gages jugés après s'être trompés de cible

Ils avaient sonné à la mauvaise porte et poignardé à mort un adolescent.

Deux tueurs à gages chargés d\'assassiner un homme d\'âge mûr ont tué un adolescent en 2010, à Cardiff, au Pays de Galles (capture d\'écran).
Deux tueurs à gages chargés d'assassiner un homme d'âge mûr ont tué un adolescent en 2010, à Cardiff, au Pays de Galles (capture d'écran). (GOOGLE MAPS)

Pour l'accusation, Ben Hope et Jason Richards ont fait fait preuve d'une "incroyable incompétence". Ces deux tueurs à gages, qui s'étaient trompés de cible et avaient tué par erreur un adolescent en sonnant à la mauvaise porte, ont été reconnus coupables de meurtre par un tribunal du Pays de Galles (Royaume-Uni), vendredi 1er février.

Les deux hommes de 39 et 38 ans, originaires de Cardiff (ouest), ont touché chacun 1 000 livres (environ 1 150 euros) en 2010. En contrepartie, ils avaient pour mission de tuer un homme d'âge mûr qui devait de l'argent à un homme d'affaires véreux. Mais les deux malfaiteurs, sous l'emprise de la drogue, se sont trompés d'adresse. Le visage dissimulé sous une cagoule en plein jour, ils ont sonné un dimanche après-midi à la porte d'une maison qui ressemblait un peu à l'endroit où habitait leur cible.

Une voiture maculée de sang et d'empreintes

Ils se sont alors jetés en hurlant sur le jeune homme de 17 ans qui leur a ouvert la porte et l'ont poignardé à plusieurs reprises. Les parents de la victime, un étudiant en droit, ont aussi été grièvement blessés quand ils ont tenté de s'interposer. Les mafrats se sont ensuite enfuis dans une voiture volée qu'ils ont abandonnée couverte d'empreintes et de traces de sang de la victime.

Après le crime, loin de faire profil bas pour ne pas se faire repérer, l'un d'entre eux a dépensé ostensiblement l'argent de la prime. Il est allé s'acheter une paire de tennis avec une enveloppe bourrée de billets. Les tueurs à gages ont nié les charges pesant contre eux, mais le tribunal les a reconnus coupables. Leur peine devrait être prononcée ultérieurement.