Info/Intox : ce que contient le traité d'Aix-la-Chapelle

Le traité signé par Emmanuel Macron et Angela Merkel le 22 janvier est vivement critiqué par certains politiques. Mais ces critiques sont-elles fondées ?

France 3

La signature est solennelle, mais ne fera pas taire la polémique autour du traité franco-allemand ratifié le 22 janvier. Nicolas Dupont-Aignan affirme que la France va désormais devoir partager avec l'Allemagne son siège au conseil de sécurité de l'ONU. Accusation reprise par Marine Le Pen le jour même. D'autres personnalités d'extrême droite accusent le gouvernement de livrer l'Alsace et la Lorraine à l'Allemagne.

Ce que dit le texte

En réalité, le traité ne prévoit rien de tout cela. L'article 8 prévoit que l'admission de l'Allemagne au conseil de sécurité est une priorité de la "diplomatie franco-allemande", mais pas pour y siéger à la place de la France. Pour les deux régions, le texte prévoit une action en faveur du bilinguisme et un comité de coopération transfrontalière, dans la préservation des normes administratives de la France. Les opposants n'en démordent pourtant pas. Emmanuel Macron sèche ces accusations : "Ceux qui caricaturent ou répandent le mensonge font mal à notre Histoire et à nos peuples." Pour être effectif, le traité devra être validé par le Parlement français. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Angela Merkel et Emmanuel Macron à l\'Elysée
Angela Merkel et Emmanuel Macron à l'Elysée (AFP)