Cet article date de plus de trois ans.

Alstom-Siemens : un mariage qui inquiète les salariés?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Alstom-Siemens : un mariage qui inquiète les salariés?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le mariage entre Alstom et Siemens devrait être officialisé ce mardi 26 septembre. Une union qui inquiète fortement les salariés. 

Des salariés dans l'expectative. Sur le site de Reichshoffen (Bas-Rhin), où Alstom emploie 500 personnes, la rumeur d'un mariage avec Siemens, son principal concurrent, suscite bien des interrogations. "Ça peut être une bonne chose pour l'ensemble des deux groupes. Maintenant, ça sera peut-être pas une bonne chose pour tous les employés d'Alstom et tous les sites d'Alstom", analyse un salarié.

Risque de doublons

Même sentiment à Belfort (Territoire de Belfort), où sont fabriqués les TGV. Le principe d'un rapprochement semble accepté par les salariés, mais ils s'inquiètent du montage financier qui donnerait la majorité du capital à Siemens : "Il risque d'y avoir des doublons, et il faut que les dirigeants d'Alstom définissent la politique industrielle qui sera mise en oeuvre dans le cadre de ce rapprochement, et il ne faut pas qu'elle se fasse au détriment des salariés", s'inquiète Olivier Kohler, délégué CFDT Alstom Belfort.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Relations franco-allemandes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.