Cet article date de plus de huit ans.

Qui sont les nazis les plus recherchés au monde ?

Laszlo Csatary, le nazi le plus recherché au monde, a été retrouvé dimanche à Budapest. Il fait partie de la liste des criminels de guerre nazis toujours en cavale depuis la fin de la deuxième guerre mondiale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Laszlo Csatary, 97 ans, est accusé de complicité dans la mort de 15 700 juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. (FTVI / FRANCE 2)

Il a été retrouvé, mais pas encore arrêté. Laszlo Csatary, 97 ans, a été identifié à Budapest (Hongrie), selon le journal britannique The Sun. Il est accusé de complicité dans la mort de 15 700 juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Comme lui, une dizaine de criminels de guerre nazis n'ont jamais été poursuivis, assure le centre Simon Wiesenthal, spécialisé dans leur traque. Qui sont-ils ? FTVi dresse les portraits des bourreaux toujours recherchés.

Karoly Zentai, en Australie depuis 60 ans

Accusé de déportations de juifs à Budapest en 1944 et réfugié depuis une soixantaine d'années en Australie, pays dont il a acquis la nationalité, Karoly Zentai n'a jamais été jugé. En 2005, la Hongrie a demandé son extradition. Sans succès : il a fait appel de son extradition et a obtenu gain de cause le 2 juillet 2010. Une nouvelle procédure a été lancée en mars 2012 par la Hongrie.

Gehrard Sommer, 560 civils massacrés

Gerhard Sommer, ancien sous-lieutenant de la 16e division SS Reichsfuhrer, a participé au massacre de 560 civils dans un village italien de résistants, Sant'Anna di Stazzema (qui a inspiré le film Miracle à Santa-Anna, de Spike Lee, en 2007). Alors qu'il a été condamné en Italie par contumace en 2005 avec neuf autres soldats nazis, relate Slate.fr, il habite actuellement dans une résidence à Hambourg (Allemagne). Aucune charge criminelle n'a été lancée contre lui.

• Soeren Kam, que l'Allemagne refuse d'extrader

Ex-membre de la division blindée SS Viking, il est accusé d'avoir enlevé en 1943 un journaliste danois, Carl Henrik Clemmensen, tué de huit balles et retrouvé à Lundtofte, au nord de Copenhague. D'origine danoise, Soeren Kam s'est réfugié en Allemagne où il a obtenu la nationalité allemande en 1956. Le Danemark a demandé à deux reprises son extradition, qui a été refusée.

Vladimir Katriuk, apiculteur au Québec

Membre d'un bataillon ukrainien, il est accusé d'avoir participé à des atrocités commises contre des civils en Biélorussie entre 1942 et 1944. Après la guerre, il a séjourné en France puis a émigré au Canada. En 1999, la Cour fédérale l'a déchu de la nationalité canadienne, jugeant qu'il avait menti dans le but de l'obtenir. Par la suite, les autorités ont renversé la décision de révoquer sa citoyenneté et lui ont permis de demeurer au pays, où il est devenu apiculteur près de Montréal, comme le relatait en avril dernier l'édition canadienne du journal Métro.

• Klaas Carl Faber, évadé de prison

Volontaire pour intégrer les divisions de SS puis membre d'un commando, il a exécuté des membres de la résistance néerlandaise, des opposants aux nazis et des Justes. Il a également travaillé dans des camps de transit, où des juifs attendaient avant d'être déportés vers des camps d'extermination. Il a été condamné à mort aux Pays-Bas en 1974. Sa peine a ensuite été commuée en prison à vie, mais il s'est évadé d'une prison néerlandaise en 1952. Il s'est réfugié en Allemagne, où il a pu obtenir la nationalité allemande, ce qui le protège de toute extradition vers les Pays-Bas. Son cas doit être réexaminé par la justice allemande.

 

Le principal criminel nazi impuni reste Aloïs Brunner, réfugié en Syrie après la guerre, dont la probabilité de la mort s'accroît chaque année, selon le centre Simon-Wiesenthal. Il est suivi d'Aribert Heim, dont la mort au Caire en 1992, annoncée en 2009 par des médias, n'est toujours pas confirmée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.