Quelle heure est-il en Turquie ? L'heure d'hiver sème le trouble

Le passage à l'heure d'hiver a été reporté de deux semaines en raison des élections législatives anticipées qui se tiendront le 1er novembre. De quoi semer la panique chez les Turcs qui possèdent des appareils connectés. Le président Erdogan est aussi mis en cause. 

Un \"poster pendule\" à l\'effigie de Recep Tayyip Erdogan, photographié à Istanbul (Turquie), le 29 mars 2014.
Un "poster pendule" à l'effigie de Recep Tayyip Erdogan, photographié à Istanbul (Turquie), le 29 mars 2014. (OZAN KOSE / AFP)

#Saatkaç ? ("Quelle heure est-il ?", en turc). C'est la question qui fait le tour des réseaux sociaux depuis le passage à l'heure d'hiver, dimanche 25 octobre. Car le gouvernement turc a reporté le passage à l'heure d'hiver de deux semaines, provoquant la confusion. La Turquie changera d'heure le 8 novembre, soit une semaine après des élections législatives anticipées, rapporte la BBC (article en anglais).

Le but : profiter plus longtemps de la lumière du jour pour inciter le plus grand nombre à aller voter. La Tribune explique également que la mesure est destinée à contourner les coupures d'électricité fréquentes dans certaines zones de la Turquie. "A la fermeture des bureaux de vote, il est préférable qu'il fasse encore jour pour le décompte des voix afin d'éviter toute fraude électorale", écrit le site.

"Quelle heure est-il ? C'est l'heure d'Erdogan"

Mais c'était sans compter sur les smartphones, tablettes, ordinateurs et autres appareils connectés qui n'ont pas pris en compte cette spécificité – ponctuelle – turque et sont réglés pour reculer d'une heure au moment du passage à l'heure d'hiver. Résultat : depuis dimanche, les Turcs s'étonnent, ironisent ou critiquent le gouvernement ou le président Erdogan "qui contrôle le temps" sur les réseaux sociaux, dans un climat tendu deux semaines après les attentats d'Ankara. D'autres encore expliquent avoir raté leur avion. 

"La Turquie d'Erdogan impose sa propre heure dans l'intérêt de son peuple. Tout comme l'a fait Chavez au Venezuela en 2007 et Kim Jong-un en Corée du Nord cette année", écrit un internaute. "Quelle heure est-il ? C'est l'heure d'Erdogan. Le talent de cet homme pour créer le chaos est sans fin", déplore une jeune femme. "Erdogan veut tout contrôler, même l'heure", note aussi une jeune utilisatrice de Twitter.