Cet article date de plus de dix ans.

Près de 575 millions d'euros ont pu être réunis à la conférence de donateurs sur les 740 millions demandés par l'Ukraine

Ces fonds serviront à financer un nouveau "" isolant le réacteur de Tchernobyl accidenté et seront utilisés également pour le retraitement des déchets nucléaires.L'annonce a été faite par le Premier ministre, François Fillon, co-président de cette conférence qui se déroule à Kiev mardi et qui réunit des dirigeants du G8 et de l'UE.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un visiteur prend une photo, le 18/04/2011, du réacteur n°4 de Tchernobyl à l'origine de la catastrophe nucléaire. (AFP)

Ces fonds serviront à financer un nouveau "" isolant le réacteur de Tchernobyl accidenté et seront utilisés également pour le retraitement des déchets nucléaires.

L'annonce a été faite par le Premier ministre, François Fillon, co-président de cette conférence qui se déroule à Kiev mardi et qui réunit des dirigeants du G8 et de l'UE.

Vingt-cinq ans après la catastrophe nucléaire, la Commission européenne va octroyer à l'Ukraine 110 millions d'euros pour la construction d'un nouveau sarcophage isolant le réacteur n°4 accidenté.

La participation de la France devrait atteindre au moins 47 millions d'euros.

Alors que l'Ukraine demandait 740 millions d'euros, la moitié de la somme nécessaire à la construction d'un nouveau "sarcophage", la Commission européenne supposait que le total des dons n'atteindrait pas cette somme. "Si nous obtenons plus de 500 millions d'euros, nous considèrerons cela comme un succès", avait dit un responsable, s'exprimant sous couvert d'anonymat.

L'une des incertitudes portait sur le montant du don du Japon, frappé le 11 mars par un séisme et un tsunami qui ont endommagé sa centrale de .

Le réacteur n°4 de Tchernobyl a explosé le 26 avril 1986, contaminant une bonne partie de l'Europe, en particulier l'Ukraine, le Bélarus et la Russie. Le container en béton n'a pas été posé correctement et laisse s'échapper des particules radioactives dans l'atmosphère et dans l'eau. Il a déjà été renforcé en 2008.

Un consortium formé par les sociétés françaises Bouygues et Vinci a remporté en 2007 un appel d'offres pour la construction d'un nouveau sarcophage étanche financée par un fonds international géré par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd).

Cette nouvelle enceinte de confinement, une grande arche en acier de 108 mètres de haut et d'un poids de 20.000 tonnes, sera assemblée à côté, puis glissée au-dessus du sarcophage existant. Les travaux ont commencé fin 2010 pour construire cette nouvelle chape dont la mise en service est prévue en 2015. Le dernier réacteur de Tchernobyl a été fermé en 2000.

Le bilan officiel de la seule explosion du réacteur 4 est de 31 morts mais de nombreuses personnes sont mortes de maladies provoquées par les rejets radioactifs. Le bilan total et les conséquences sanitaires de Tchernobyl font encore l'objet de débats 25 ans plus tard. Il est toujours interdit d'accéder à un rayon de 30 km autour du site.

Le sommet de mardi à Kiev est le point de départ d'une semaine de commémoration en Ukraine où sera également présent le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.