Pour Stephen Hawking, l'intelligence artificielle "pourrait mettre fin à la race humaine"

L'éminent scientifique britannique avertit du danger que représente, selon lui, le développement des robots, dans un entretien à la BBC. 

L\'astrophysicien Stephen Hawking donne une conférence le 23 septembre 2014 à Tenerife (Espagne). 
L'astrophysicien Stephen Hawking donne une conférence le 23 septembre 2014 à Tenerife (Espagne).  (DESIREE MARTIN / AFP)

Méfiez-vous des robots ! C'est le message de l'astrophysicien britannique Stephen Hawking. Dans un entretien à la BBC (en anglais), le scientifique avertit que le développement de l'intelligence artificielle pourrait signifier la fin de l'humanité. Il indique que ce type de technologie pouvait évoluer rapidement et dépasser l'humanité, un scénario comparable à celui des films Terminator.

"Les formes primitives d'intelligence artificielle que nous avons déjà se sont montrées très utiles. Mais je pense que le développement d'une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à la race humaine, affirme le professeur dans cet entretien. Une fois que les hommes auraient développé l'intelligence artificielle, celle-ci décollerait seule et se redéfinirait de plus en plus vite."

"Les humains, limités par une lente évolution biologique, ne pourraient pas rivaliser et seraient dépassés", poursuit l'un des plus brillants scientifiques vivants, atteint de la maladie de Charcot.