Cet article date de plus de six ans.

Pour le pape, la liberté d'expression n'autorise pas à "insulter la foi" d'autrui

"On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision", a déclaré le pape François jeudi dans l'avion qui l'emmenait aux Philippines. Avant d'ajouter qu'on "ne peut pas tuer au nom de Dieu".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La mise au point du pape, dans l'avion qui l'emmenait aux Philippines © MaxPPP)

Une confidence en forme de mise au point - sur la liberté d'expression, encore et toujours... Aux journalistes qui l'accompagnent aux Philippines, le pape François a tenu ce discours jeudi dans l'avion : "On ne peut pas provoquer, on ne peut pas insulter la foi des autres, on ne peut pas la tourner en dérision" . Bref, la liberté d'expression a ses limites.

Et de préciser sa pensée : "j'estime que la liberté de culte et la liberté d'expression sont deux droits de l'homme fondamentaux. Chacun a, non seulement la liberté et le droit, mais aussi l'obligation de dire ce qu'il pense pour le bien commun (...).Nous avons le droit de jouir de cette liberté ouvertement, sans blesser" .  Bref, "il ne faut pas jouer avec la religion des autres. La liberté d'expression a ses limites. Mais l'on ne peut pas tuer au nom de Dieu, c'est une aberration."

Une position de principe... assez éloignée de celle de la France : "On peut tout dessiner, y compris un prophète parce qu'en France, pays de Voltaire et de l'irrévérence, on a le droit de se moquer de toutes les religions" , a déclaré la ministre de la Justice, Christiane Taubira, aux obsèques du dessinateur Tignous.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.