Cet article date de plus de huit ans.

Philae fin prêt à explorer une comète

Le petit robot de la sonde spatiale Rosetta est en parfait état de marche. Il y a quelques jours, tous ses instruments ont été testés en vue de son atterissage en novembre sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko, une première dans l'histoire de l'exploration spatiale.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (ESA/ATG medialab)

Caméras, foreuse, spectromètre... La plupart des instruments du robot Philae semblent parfaitement fonctionner. Le petit atterrisseur doit être largué par la sonde spatiale Rosetta le 11 novembre pour explorer la comète Tchourioumov-Guérassimenko, une mission inédite dans l'histoire de l'exploration spatiale.

Une mission à risques

Le centre de Toulouse présélectionnera alors cinq sites possibles d'atterrissage avant d'en choisir un définitif en octobre. "On ignore la densité exacte, la structure du sol, le site d'atterrissage sera capital" , explique Jean-Pierre Bibring l'un des responsables scientifiques français de la mission. Ces comètes, composées à 80 % de glace d'eau, sont encore très méconnues des Hommes.

Cela fait dix ans que Rosetta a commencé son périple interplanétaire, et après trois ans d'hibernation, elle a envoyé une première photo, pris par le petit robot Philae.

Envoyé de plus de 600 millions de kilomètres de la terre, quelque part entre la ceinture d'astéroïdes et Jupiter, la photo a mis 30 minutes pour parvenir sur Terre aux scientifiques du SONC (Science Operation and Navigation Center) du Cnes (l'Agence spatiale française) à Toulouse.

►►► A LIRE AUSSI : Tous les défits scientifiques de la mission Rosetta

En attendant Rosetta continue sa course à une vitesse de 11km/seconde (environ 40.000 km/h). La sonde doit se mettre en orbite autour de la comète en août, et Philae devrait atterrir trois mois plus tard. Le petit robot aura alors quatre mois pour mener à bien des expériences qui visent à mieux comprendre les comètes, témoins privilégiés de la création du système solaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.