Parlement européen : vifs échanges entre François Hollande et Marine Le Pen

A Strasbourg, Angela Merkel et François Hollande venaient défendre leur position sur la question des migrants. 

FRANCE 2
François Hollande et Angela Merkel sont venus défendre leur vision commune de l'Europe au Parlement européen, mercredi 7 octobre, notamment sur la question des migrants. Face au couple franco-allemand, Marine Le Pen s'adresse, pour la première fois, aux deux dirigeants. Profitant de sa tribune, la présidente du Front national qualifie François Hollande de "vice-chancelier administrateur de la province France" et affirme que "l'Union européenne est en train de s'effondrer".

"Eviter le retour aux nationalismes, aux populismes"

Visiblement agacée, la chancelière allemande lui répond directement et demande "un peu d'optimisme et ne pas sombrer dans la dépression". Elle rappelle aussi que l'Union européenne a "engrangé des succès".

Piqué au vif, François Hollande se lance dans un plaidoyer vigoureux. "La souveraineté européenne, c'est d'être capable de décider pour nous-mêmes et d'éviter que ce soit le retour aux nationalismes, aux populismes, aux extrémismes". Il a ensuite été applaudi par les députés européens. Le président de la République s'est aujourd'hui posé en protecteur du couple franco-allemand. 

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande au Parlement européen de Strasbourg, le 7 octobre 2015
François Hollande au Parlement européen de Strasbourg, le 7 octobre 2015 (CITIZENSIDE / ELYXANDRO CEGARRA / AFP)