Nicole Bricq juge que José Manuel Barroso "n'a rien fait de son mandat"

Cette déclaration de la ministre du Commerce extérieur ne devrait pas passer inaperçue au deuxième jour du sommet européen. 

La ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, le 19 juin 2013 sur le perron de l\'Elysée à Paris. 
La ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, le 19 juin 2013 sur le perron de l'Elysée à Paris.  ( SIPA)

Ce devait être le sommet de l'apaisement des relations Paris-Bruxelles. Jeudi 27 juin, le correspondant de France 2 sur place estimait même que le choc entre José Manuel Barroso et François Hollande était celui "de deux édredons". Mais dès le lendemain, la ministre du Commerce extérieur française, Nicole Bricq, a apporté sa contribution à la polémique. Invitée de la matinale de LCI, elle a estimé que le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, n'avait "rien fait de son mandat".

"C'est une commission finissante qui n'a pas fait grand-chose de son mandat mais si M. Barroso était là, c'est parce que les Etats avaient accepté qu'il le fût", a ainsi attaqué la ministre. Elle considère "que le choix qu'avaient fait Mme Merkel et M. Sarkozy, il y a quatre ans, n'était pas forcément le bon". Quelques jours auparavant, Arnaud Montebourg avait accusé José Manuel Barroso d'être "le carburant du Front national".