Cet article date de plus de six ans.

Naufrage : "De nombreux migrants étaient enfermés dans les cales"

Le Parquet de Catane a apporté ce mardi un certain nombre de précisions sur les raisons du naufrage dimanche d'un chalutier transportant des centaines de migrants. Il explique notamment le faible nombre de rescapés par le fait que beaucoup de femmes et d'enfants étaient enfermés dans les cales du navire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'un des rescapés à son arrivée en Italie © REUTERS | Alessandro Bianchi)

 Chaque jour, l'horreur s'ajoute à l'horreur dans le naufrage qui a entraîné la mort de 800 personnes dimanche au large de la Libye. Le Parquet de Catane qui a estimé à 850 le nombre de migrants à bord du chalutier explique le très faible nombre de rescapés, 28 seulement, par le fait que "de nombreux migrants, dont des femmes et des enfants, étaient enfermés dans les cales" du navire. Ils n'avaient donc aucune chance d'échapper à la mort quand le bateau s'est retourné.

Le Parquet a aussi donné les deux causes principales du naufrage. "D'une part les fausses manoeuvres décidées par le commandant du chalutier qui dans la tentative d'aborder le cargo, a provoqué la collision avec ce bateau plus grand. D'autre part, la surcharge en passagers du chalutier, qui a été déséquilibré par ces fausses manoeuvres et par le déplacement des migrants à bord." Le cargo portugais qui a été le premier à répondre à l'appel de détresse n'est donc "en rien" responsable du drame.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.