Naufrages en Méditerranée : sommet de crise jeudi à Bruxelles

Après les récents naufrages de bateaux de migrants en Méditerranée, les 28 pays de l'Union européenne ont convoqué un sommet extraordinaire jeudi 23 avril à Bruxelles. Ils devraient adopter une série de mesures.

France 2
L'Europe va d'abord disposer plus de bateaux en mer Méditerranée. Leur nombre pourrait être doublé dans le cadre de l'opération Triton, destinée à lutter contre l'immigration clandestine. Ces navires se rendront plus près des côtes libyennes, car c'est là que se produisent en général ces naufrages. Deuxième mesure : l'Europe veut arraisonner et détruire systématiquement les chalutiers qui servent au transport des migrants, comme l'explique le correspondant de France 2 à Bruxelles, François Beaudonnet.
 
Mieux répartir le flux de migrants
 
Troisième décision : mieux répartir le flot de migrants qui débarquent sur les côtes européennes. On sait aujourd'hui que cinq pays sur 28 seulement accueillent la majorité des réfugiés. Il y a une condition pour que ce dispositif fonctionne : toutes ces mesures devront être appliquées en même temps. 35 000 personnes ont traversé la Méditerranée depuis le début de l'année, et on compte au moins 1 600 victimes, selon le Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU.
Le JT
Les autres sujets du JT