Italie : coup de filet contre un réseau international d'immigration clandestine

Une enquête lancée en 2018 après une dizaine de débarquements de migrants dans le sud de la Sicile a permis de mettre au jour ce réseau criminel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des migrants venus de Tunisie et de Libye arrivent au large de Lampedusa (Italie) sur un bateau des gardes-côtes italiens, le 1er août 2020.  (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Bilan de l'opération : 19 arrestations. La police italienne a effectué un vaste coup de filet contre un réseau international d'immigration clandestine allant du nord au sud du pays, a annoncé le ministère de l'Intérieur italien samedi 5 décembre.

Une enquête lancée en 2018 après une dizaine de débarquements de migrants dans le sud de la Sicile, tous arrivés en passant par la Grèce ou la Turquie, a permis de mettre au jour ce réseau criminel composé de Kurdo-Irakiens, d'Afghans et d'Italiens. Ces derniers organisaient, contre paiement, l'entrée illégale de migrants en Italie ou d'autres pays européens puis leur obtenaient un permis de séjour à l'aide de faux papiers (contrats de travail...).

"Un moyen de liaison avec des groupes criminels"

Le réseau disposait de bases notamment à Bari, Turin, Milan et Vintimille. Les migrants venaient "d'Iran, d'Irak, d'Afghanistan et du Pakistan", a précisé le ministère.

Lors de ce coup de filet ont été saisis 17 téléphones, quatre ordinateurs portables, divers documents et 25 000 euros en espèces.

Le réseau démantelé constituait "un moyen de liaison avec des groupes criminels actifs en Turquie et en Grèce organisant le transport des migrants vers leur destination privilégiée (France et nord de l'Europe) en échange d'importantes sommes d'argent (environ 6 000 euros par migrant pour le voyage à travers l'Afghanistan, le Pakistan, l'Iran, la Grèce et l'Italie)", selon le communiqué du ministère.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.