Grèce : trente migrants sont morts dans deux naufrages successifs en mer Egée

Il s'agit du troisième naufrage lors d'une traversée entre la Turquie et la Grèce depuis mercredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des volotaires aident une migrante afghane, sur l'île de Lesbos, en Grèce, le 29 septembre 2019. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)

Seize migrants ont péri, vendredi 24 décembre, dans le naufrage d'un bateau en mer Egée, selon les garde-côtes grecs. Quelques heures auparavant, onze corps avaient été récupérés après le naufrage d'un autre bateau, qui lui transportait une centaine de migrants, échoué jeudi sur un îlot du sud de la Grèce. Il s'agit du troisième drame de ce genre depuis mercredi. Samedi matin, les garde-côtes grecs sont toujours à la recherche de survivants. Selon eux, le bilan de ces accidents est passé à au moins 30 morts.

Les garde-côtes ont récupéré seize corps, dont douze hommes, trois femmes et un enfant, et ont réussi à secourir 63 personnes. Le bateau, qui transportait 80 personnes, a fait naufrage près de l'île de Paros.

Quelque 90 rescapés, parmi lesquels 52 hommes, 11 femmes et 27 enfants ont pu être sauvés et évacués vendredi matin de cet îlot situé au nord de l'île grecque d'Anticythère, a précisé à l'AFP un responsable des garde-côtes grecs. "Les recherches et les opérations de sauvetage continuent parce qu'on ne sait toujours pas exactement combien de personnes se trouvaient dans le bateau avant qu'il ne sombre", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Naufrages en Méditerranée

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.