Cet article date de plus de quatre ans.

En une seule journée, l'Espagne porte secours à 600 migrants traversant la Méditerranée depuis le Maroc

Cette route est de plus en plus empruntée par les migrants cherchant à traverser la Méditerranée vers l'Europe, même si l'Italie reste de loin la voie privilégiée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un groupe de migrants sauvés par les gardes-côtes espagnols, dans le porte de Motril, en Andalousie (Espagne), le 23 juillet 2017. (JORGE GUERRERO / AFP)

Les services de sauvetage espagnols ont annoncé, mercredi 16 août, avoir secouru près de 599 personnes entre 2 heures du matin et la fin de l'après-midi, à bord de 15 embarcations et d'un scooter des mers, entre le Maroc de l'Espagne. Cette route de plus en plus empruntée par les migrants.

"Quelque 599 personnes ont été secourues dans les eaux du détroit de Gibraltar et la mer d'Alboran", a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'établissement public chargé de la sûreté maritime dans les eaux espagnoles. Ce chiffre est l'un des plus importants enregistrés en une seule journée en Espagne, ces dernières années.

"Quelque 430 personnes, ramenées au port espagnol de Tarifa, ont été secourues alors qu'elles voyageaient à bord de 10 embarcations de fortune. Dans la zone d'Almeria, ont été recueillies 169 personnes, à bord de cinq embarcations et d'une moto aquatique". 35 mineurs, dont un bébé, se trouvaient parmi ces migrants.

L'Espagne pourrait dépasser la Grèce en nombre d'arrivées

"Le nombre important d'embarcations qui arrivent sur la côte espagnole cet été est inhabituel", a indiqué dans la matinée une porte-parole des garde-côtes. Entre janvier et juillet 2017, 7 642 migrants sont arrivés en Espagne par la voie maritime, contre 2 763 sur la même période en 2016, soit trois fois moins. Le 9 août, des vacanciers médusés avaient filmé l'arrivée d'une embarcation de migrants sur une plage touristique de Cadix.

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) estime que l'Espagne pourrait dépasser la Grèce en nombre d'arrivée de migrants par la mer en 2017. Et ce même si elle reste loin de l'Italie, dont les gardes-côtes avaient, par comparaison, secouru 5 000 personnes au large de la Libye dans la seule journée du 26 juin.

Mais les dangers qui règnent en Libye, en proie à la guerre civile, peuvent expliquer que certains migrants cherchent des routes alternatives vers l'Europe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Naufrages en Méditerranée

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.