Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Pour Charles Aznavour, "on pourrait faire un tri" entre les migrants pour garder "les génies" et "les gens utiles"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
"On pourrait faire un tri" entre les migrants pour garder "les gens utiles", estime Charles Aznavour

Le chanteur de 93 ans était invité de l'émission "20h30 le dimanche" sur France 2.

Né en Arménie, Charles Aznavour connaît quelque chose du sort des migrants. Pourtant, le chanteur a tenu des propos qui ne feront pas l'unanimité, dimanche 7 janvier dans l'émission "20h30 le dimanche", expliquant qu'on devrait "faire le tri" entre les nouveaux arrivants, pour ne pas rater "les génies" et les gens "utiles".

"D'abord, on devrait savoir à qui on a affaire", a commencé l'artiste, interrogé sur ce sujet d'actualité par Laurent Delahousse. "Il y a peut-être des génies parmi ces gens. En tout cas il y a des gens utiles, c'est sûr." Il a notamment évoqué l'exemple de Marie Curie, née en Pologne avant de devenir une des plus grandes scientifiques de l'histoire de France.

"C'est vrai qu'on ne peut pas avoir tout le monde chez soi, ce n'est pas facile et puis ça ne serait pas normal, a estimé Charles Aznavour. Mais on pourrait faire un tri. On pourrait avoir des gens très intéressants qui passent."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.