Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Italie : la marine découvre des centaines de cadavres du pire naufrage de migrants en Méditerranée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Sicile : opération de repêchage de la marine italienne des 300 corps
RAI / REUTERS / APTN
Article rédigé par
France Télévisions

Ce chalutier surchargé avait sombré avec environ 800 personnes à bord, en avril 2015, après avoir percuté un cargo portugais venu à son secours. La marine italienne est parvenue, jeudi, à amener l'épave en Sicile.

"Ce bateau contient des histoires, des visages, des personnes, pas seulement un nombre de cadavres", a souligné le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, jeudi 30 juin, sur Facebook. La marine italienne est parvenue, un peu plus tôt dans la matinée à amener en Sicile l'épave du pire naufrage de migrants en Méditerranée, chargée de centaines de cadavres, tandis que dix femmes ont encore trouvé la mort sur un canot au large de la Libye.

Le petit chalutier à la coque d'un bleu encore vif après plus d'un an à 370 m de profondeur, selon les images transmises par la marine italienne, est arrivé dans la matinée dans la rade d'Augusta, dans l'est de la Sicile.

Le bateau pourrait renfermer plus de 300 cadavres

Il doit être placé dans un grand hangar réfrigéré spécialement installé sur une base de l'Otan à Melilli, près d'Augusta. Les pompiers, en combinaison et masque à gaz, auront la lourde tâche d'extraire les centaines de corps repérés dans ses entrailles.

Dans la nuit du 18 au 19 avril 2015, le chalutier surchargé avait sombré après avoir percuté un cargo portugais venu à son secours. Il n'y a eu que 28 survivants. Ils ont raconté été plus de 800 à bord au départ, ce qui fait de ce naufrage le pire en Méditerranée depuis des décennies.

En plus de la cinquantaine de corps de victimes repêchés le jour du drame, la marine a récupéré plus de 169 corps sur et autour de l'épave. Selon l'amiral Pietro Covino, la taille du bateau laisse penser qu'il renferme entre 300 et 350 cadavres, pas beaucoup plus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.