VIDÉO. Immigration : Emmanuel Macron "a raison" de relancer le débat, affirme Ségolène Royal

Face à sa majorité, Emmanuel Macron a expliqué qu'il fallait prendre le sujet de l'immigration à bras-le-corps.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Il y a une colère dans certains quartiers contre l'immigration clandestine qui ne paraît pas maîtrisée, et qui pèse sur les catégories les plus fragiles", a affirmé sur franceinfo mardi 24 septembre Ségolène Royal, présidente de l’ONG Désirs d’avenir pour la planète et ambassadrice des pôles. Elle a soutenu la position d'Emmanuel Macron, qui a déclaré "nous n'avons pas le droit de ne pas regarder ce sujet en face", au sujet de l'immigration

La volonté d'Emmanuel Macron de gérer ces problèmes-là, de tenir les pulsions guerrières des États-Unis me paraît quelque chose d'essentiel, de crucial.

Ségolène Royal

"Il y aura plus de 200 millions de réfugiés climatiques en 2050. Donc, il faut bien comprendre que la lutte contre le réchauffement climatique, contre la pollution, c'est aussi un élément clé et de stabilisation des flux migratoires, a expliqué Ségolène Royal. Les initiatives d'Emmanuel Macron par rapport à l'Iran sont absolument cruciales."

Emmanuel Macron a évoqué l'instauration de quotas annuels pour les migrants économiques et qui seraient débattus au Parlement. "Cela me paraît évident, a jugé Ségolène Royal. Il faut que le Parlement en discute. On ne peut pas schématiquement régler cette question-là. Il y a aussi le problème des personnes diplômées qui vident leurs pays d'origine. Il faut des partenariats de codéveloppement pour éviter d'absorber l'élite formée des pays les plus fragiles."

Ségolène Royal, présidente de l\'ONG Désir d\'Avenir pour la Planète et ambassadrice des pôles.
Ségolène Royal, présidente de l'ONG Désir d'Avenir pour la Planète et ambassadrice des pôles. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)