VIDEO. Syrie : au Parlement européen, Hollande met en garde contre "une guerre totale"

Voici des extraits du discours de François Hollande devant les députés européens, mercredi, au Parlement de Strasbourg.

PARLEMENT EUROPEEN

Ils ont voulu afficher leur unité sur la crise migratoire que traverse l'Europe, mais aussi sur le conflit syrien qui en est l'une des causes. François Hollande et Angela Merkel se sont rendus mercredi 7 octobre devant les députés européens, au Parlement de Strasbourg.

"Construire une alternative à Bachar Al-Assad ou Daech"

Dans son discours, le président français a mis en garde contre "une guerre totale" si l'Europe n'agit pas en Syrie et dans la région, appelant à nouveau à "contribuer" à une autre alternative que Bachar Al-Assad ou le groupe Etat islamique. "Si nous laissons les affrontements religieux s'amplifier, ne pensons pas que nous serons à l'abri : ce sera une guerre totale, a lancé François Hollande. Nous devons construire en Syrie, avec tous ceux qui peuvent y contribuer, un avenir politique qui donne à la population syrienne une autre alternative que Bachar Al-Assad ou Daech."

L'Europe a "tardé" à évaluer les "tragédies" dans le monde

Au début de son allocution, François Hollande a aussi estimé que l'Europe avait "tardé" à mesurer l'ampleur des "tragédies" au Proche-Orient et en Afrique qui ont déclenché la pire crise migratoire en Europe depuis 1945. "L'Europe s'est employée à sauver des vies, à lutter contre les filières criminelles" profitant de l'afflux de réfugiés, mais "l'Europe a tardé à comprendre que les tragédies au Proche-Orient et en Afrique auraient des conséquences pour elle", a affirmé le chef de l'Etat.

François Hollande à côté d\'Angela Merkel au Parlement européen le 7 Octobre 2015 à Strasbourg
François Hollande à côté d'Angela Merkel au Parlement européen le 7 Octobre 2015 à Strasbourg (PATRICK HERTZOG / AFP)