VIDEO. Catherine Wihtol de Wenden : "L'Europe est coupée en deux"

A l'occasion de la tenue, ce dimanche à Bruxelles, d'un mini-sommet européen sur l'immigration, Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS, était l'invitée de Julien Benedetto dans le 22h-minuit.

Quelles perspectives pour ce mini-sommet européen convoqué à la hâte ?

Pour Catherine Wihtol de Wenden, il y en a peu : "on ne peut pas attendre un résultat de ce sommet alors même que tous les pays de l'Europe Centrale et Orientale ont décidés de ne pas y participer". Selon elle, "ces pays sont sur des positions très dures sur la thématique des réfugiés et du partage du fardeau entre européens", positions qu'elle explique par une "victoire de l'extrême-droite", qui a "finit par imposer son prêt-à-penser sur les sujets de migration et de réfugiés". 

Pour lcette spécialiste, la seule possibilité pour la France avec ce sommet serait "d'apporter un soutien à Angela Merkel, et de porter le flambeau d'une politique migratoire plus responsable". A cela s'ajoutera probablement la "préparation d'une future réunion du conseil européen à Bruxelles", prévue pour dans quelques jours. 

Montée des souverainismes en Europe et influence grandissante de l'extrême-droite,  Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS, était l'invitée de Julien Benedetto dans le 22h-minuit. 

Catherine de wihtol de wenden
Catherine de wihtol de wenden (FRANCEINFO)