Suède : la tentation populiste

À la veille d’élections législatives qui se tiendront le dimanche 9 septembre, la Suède est profondément divisée au sujet de la question migratoire.  

FRANCE 3

Chaque matin, les militants pratiquent le même rituel : sortie des affiches électorales de leur leader et du drapeau suédois. Côté slogans, le message de ces nationalistes est clair : "stop à l'immigration." En apparence, le discours du conseiller municipal SD (Démocrate de Suède) de leur parti, Stefan Borg, est plus policé. Pour cet élu, le pic migratoire de 2015, plus de 160 000 demandes d’asile déposées, a provoqué un véritable traumatisme.

Les populistes ont imposé leur agenda

Opposés à cette vision des choses, des volontaires organisent un café citoyen. L’objectif : dispenser les premiers rudiments afin de permettre aux migrants de maîtriser la langue. Cela doit aider les nouveaux arrivants à se débrouiller dans la vie courante et à décrocher un emploi.

Le sujet des migrants divise profondément les électeurs suédois. Intégration réussie pour les partis de gouvernement, désastre pour les populistes. Selon le journaliste Pascal Verdeau les Démocrates de Suède ont déjà obtenu un succès important : "imposer leur agenda dans l'ensemble du pays".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des partisans du parti d\'extrême droite  \"Alternativ för Sverige\" (Alternative pour la Suède), le 7 septembre 2018 à Stockholm.
Des partisans du parti d'extrême droite  "Alternativ för Sverige" (Alternative pour la Suède), le 7 septembre 2018 à Stockholm. (ERIK SIMANDER / TT NEWS AGENCY)