Seine-et-Marne : une émeute éclate au centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot

Des dizaines d'émeutiers ont mis le feu aux bâtiments pour protester contre l'imposition d'un test PCR. Le feu a été maîtisé à la mi-journée et des personnes ont été placées en garde à vue.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot. (BÉATRICE DUGUÉ / RADIOFRANCE)

Une émeute a éclaté mercredi 20 janvier au centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot en Seine-et-Marne, a appris franceinfo de source policière. Cette dernière précise qu’il y a 70 émeutiers.

À 11h10 ce mercredi, un incendie a démarré dans deux bâtiments du centre de rétention administrative n°3, le plus grand de France. Ces bâtiments ont "brûlé" et ils sont désormais "inutilisables", assure la Cimade, qui vient en aide aux migrants, aux réfugiés et aux demandeurs d'asile, contactée par franceinfo. Les personnes détenues ont donc été transférées dans d’autres bâtiments du site.

Ces personnes se sont révoltés "contre l’imposition d'un test PCR. Leur expulsion étant conditionnée à la présentation d’un test négatif récent", poursuit l’association. Le feu a été maitrisé par les pompiers vers 12h30. Il y a eu deux blessés très légers, selon la Cimade. Plusieurs émeutiers ont été placés en garde à vue. Leur nombre précis n'a pas été indiqué dans l'immédiat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.