Quelque 200 migrants installés devant le Conseil d'Etat à Paris pour réclamer des "solutions d'hébergement"

Ils occupent la place située entre le Louvre et le Palais-Royal, à Paris, depuis vendredi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des mineurs migrants face au Conseil d'Etat, à Paris, le 2 décembre 2022. (GAUTHIER BEDRIGNANS / HANS LUCAS / AFP)

Entre 200 et 350 adolescents ont installé un campement au cœur de Paris. Depuis le vendredi 2 décembre, ces migrants ont posé leurs tentes face au Conseil d'Etat, sur la place située entre le Louvre et le Palais-Royal, pour réclamer des "solutions d'hébergement" à la "crise humanitaire" en périphérie de Paris, selon l'association Utopia56.

"Je ne me sens pas en sécurité, et il fait de plus en plus froid", a confié à France 3 Ile-de-France Seiku Kanté, livre de français entre les mains, six mois après son arrivée en France "Les conditions de vie sur le camp [à Ivry-sur-Seine, Val-de-Marne] ne sont pas dignes. Près de 470 jeunes doivent partager quatre toilettes, six robinets et seulement douze douches", a également dénoncé Euphrasie Kalolwa, responsable du plaidoyer chez Médecins sans frontières.

"Le silence du gouvernement face à 350 ados à la rue est profondément insupportable. A celles et ceux qui doutent, accueillir est possible, la preuve par l'Ukraine", a écrit Utopia56 sur Twitter dans la nuit du 4 au 5 décembre 2022.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.