Cet article date de plus de cinq ans.

Policiers belges arrêtés en France : l'affaire devient diplomatique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Policiers belges arrêtés en France : l'affaire devient diplomatique
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

C'est une affaire qui vire à l'incident diplomatique. Deux policiers belges ont été arrêtés mardi soir, 20 septembre, en France près de Lille (Nord) avec 13 réfugiés dans leur véhicule.

L'histoire n'est pas vécue de la même manière en Belgique. "Ce qui compte avant tout, c'est que les policiers français aient pu priver de liberté des confrères belges durant quatre heures alors qu'ils étaient en fonction. La police flamande n'a pas du tout digéré et n'entend pas en rester là. Un des syndicats de police a déposé un préavis de grève pour la semaine prochaine, car pour eux cet incident est symptomatique du flou juridique qui règne autour de la situation des migrants", explique Valéry Lerouge en direct de Belgique.

Le syndicat de police belge veut un cadre juridique plus précis

En réalité, les événements sont traités au cas par cas et mardi soir, 20 septembre, les policiers belges estiment avoir voulu être humains et rapprocher les migrants de la frontière. Or, à cet endroit la frontière n'est plus matérialisée. "À leurs yeux, leur seule faute est d'avoir été un peu trop loin et selon eux, les policiers français font la même chose. C'est en tout cas ce que dit le procureur de Tournai, ville francophone de Belgique. Un policier belge nous a confirmé que des policiers français ramènent des migrants vers la frontière sans prévenir leurs homoloques. Le syndicat de police belge réclame donc un cadre juridique plus précis pour garder de bonnes relations avec leurs homologues français", conclut le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.