Plus de 500 000 migrants ont traversé la Méditerranée depuis le début de l'année

Parmi eux, 54% sont des Syriens et 13% des Afghans, selon les chiffres publiés, mardi,  par le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés.

Des secouristes bénévoles espagnols regardent un bateau de migrants accoster sur les côtes grecques de l\'île de Lesbos, le 27 septembre 2015.
Des secouristes bénévoles espagnols regardent un bateau de migrants accoster sur les côtes grecques de l'île de Lesbos, le 27 septembre 2015. (YANNIS BEHRAKIS / REUTERS)

Plus d'un demi-million de migrants sont arrivés en Europe en traversant la mer Méditerranée depuis le début de l'année 2015, annoncent les Nations unies, mardi 29 septembre. Près de 383 000 ont rejoint la Grèce et quelque 129 000 autres l'Italie, selon les chiffres publiés par le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Plus de la moitié sont des Syriens

Selon le HCR, beaucoup des personnes qui arrivent par la mer en Europe du Sud, notamment en Grèce, proviennent de pays touchés par la violence et les conflits, comme la Syrie, l'Irak et l'Afghanistan. Ainsi, 54% d'entre eux sont des Syriens et 13% sont des Afghans. Ces personnes ont besoin d'une protection internationale et elles sont souvent épuisées physiquement et traumatisées, d'après l'agence onusienne.

Enfin, malgré les efforts concertés de l'opération conjointe européenne pour la recherche et le sauvetage dans le cadre de Frontex, la mer Méditerranée continue d'être la voie la plus meurtrière pour les réfugiés. Ainsi, quelque 2 980 migrants ont péri cette année ou sont portés disparus après leur tentative de rejoindre l'Europe, selon le HCR. En 2014, quelque 3 500 personnes avaient péri ou demeurent portées disparues en mer Méditerranée, rappelle le HCR.