Plus de 10 000 euros par mois, une voiture de fonction, une indemnité logement : le traitement d'un directeur d'association humanitaire pose question

Arthur Anane, directeur général d'Equalis, une association d'aide aux migrants et aux sans-abri, s'est octroyé une rémunération brute de 165 000 euros par an, soit 13 750 euros bruts par mois.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des migrants sans-abri dorment sur le sol à côté de tentes installées la veille lors d'une action organisée par une association française devant l'Hôtel de Ville de Paris, le 25 juin 2021, pour souligner le sort des sans-abri dans le centre de Paris. (JOEL SAGET / AFP)

Arthur Anane, directeur d'une association d'aide aux migrants et aux sans-abri, en grande partie financée par des fonds publics, perçoit un salaire de plus de 10 000 euros nets mensuels, épingle le Canard Enchainé, ce mercredi 22 septembre, montant que franceinfo est en mesure de confirmer.

Le conseil d'administration de l'association a également doté son directeur d'un véhicule de fonction, une Audi Q7 louée plus de 2 000 euros par mois, et d'une indemnité mensuelle de logement. Avec ces révélations, Arthur Anane, par ailleurs président en Île-de-France de la Féderation des acteurs de la solidarité (FAS), a été contraint de se mettre en retrait de ses fonctions bénévoles à la FAS, a précisé son président, Pascal Brice, à l'AFP.

Un train de vie qui interroge

Contacté par franceinfo, l'un des membres du conseil d'administration de cette association, forte d'un budget de 83 millions d'euros annuels et de 900 salariés, reconnaît qu'un tel salaire "se situe dans la fourchette très très haute dans le milieu".

Il y a plus d'un an, en juin 2020, Arthur Annane est devenu le directeur général de la nouvelle structure Equalis, qui regroupe deux associations. Il était directeur général de l'une d'entre elles depuis 2015, la Rose des Vents. "Avec la fusion, difficile de diminuer son salaire, nous avons tous voté pour ce montant" et ces avantages, explique un ancien dirigeant joint par franceinfo. Au conseil d'administration, certains décrivent un directeur général "dévoué" et "compétent".

Une rémunération de 165 000 euros par an

La direction d'Equalis a fini par répondre par écrit ce jeudi aux questions de franceinfo. Elle évoque une rémunération brute de 165 000 euros par an, soit 13 750 euros bruts par mois. "Les chiffres rapportés au Canard enchaîné amalgament des rémunérations récurrentes et des éléments exceptionnels, principalement des arriérés de congés non pris", explique Equalis, qui ne donne pas de chiffres sur ces "arriérés".

L'association justifie un tel niveau de rémunération : "Il est normal de rémunérer à un certain niveau le cadre dirigeant expérimenté d’une association, même si elle agit dans le secteur social", tout en s'interrogeant "sur les motivations des personnes qui ont diffusé ces éléments" dans le Canard enchaîné.

Concernant les autres avantages, Equalis indique en "revoir une partie, à commencer par les véhicules de fonction dévolus à la direction dont la direction générale. Cette décision devrait être mise en mesure très rapidement", ajoute le texte reçu par franceinfo. L'association assure par ailleurs conserver "toute sa confiance" en Arthur Anane.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.