Paris : des avocats alertent autour de la situation de mineurs à la rue

Plusieurs avocats ont adressé une lettre ces derniers jours au procureur de la République. Ils veulent alerter sur la situation d'une centaine de mineurs qui seraient exposés à un danger grave en raison des basses températures.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Dans un local prêté par un particulier, ils sont une vingtaines autour d'un petit radiateur et tous affirment être mineurs. Établir l'âge réel de ces jeunes, c'est le cœur du problème. Et un acte de naissance ne suffit pas. Puisqu'ils sont reconnus majeurs, la mairie de Paris en charge de l'accueil des mineurs ne les héberge pas. "S'ils étaient mineurs, ils seraient pris en charge dans l'heure. Nous n'avons pas de problème, nous avons la place pour les accueillir", affirme Dominique Versini, adjointe à la mairie de Paris.

1 400 mineurs pris en charge par le département de Paris en 2017

Ces jeunes se retrouvent souvent à la rue, à dormir dehors. "J'ai fait au moins une semaine comme ça", raconte l'un d'eux. Face à cette situation, avocats et associations se mobilisent. Ils ont saisi la justice d'une liste de 128 personnes se disant mineures aujourd'hui à la rue. "C'est un cri d'alarme. Il faut que les pouvoirs publics se bougent", alerte Me Emmanuel Daoud. En 2017, 6 700 personnes se sont présentées dans les locaux de la Croix rouge pour être reconnues comme mineurs. Aujourd'hui, 1 400 sont pris en charge par le département de Paris.

Un camp de migrants près de la station Jaurès, à Paris, le 7 février 2018.
Un camp de migrants près de la station Jaurès, à Paris, le 7 février 2018. (JEROME CHOBEAUX / CROWDSPARK / AFP)