Neuf migrants sont morts en tentant de traverser la Méditerranée au large de la Turquie

Six enfants et une femme se trouvent parmi les victimes. Une personne est toujours portée disparue.

Des membres de SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières effectuent un exercice de sauvetage, à quelque 24 milles nautiques (50 km) au large de la côte libyenne, en Méditerranée, le 4 mai 2018.
Des membres de SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières effectuent un exercice de sauvetage, à quelque 24 milles nautiques (50 km) au large de la côte libyenne, en Méditerranée, le 4 mai 2018. (LOUISA GOULIAMAKI / AFP)

Nouveau drame en mer Méditerranée. Au moins neuf migrants qui cherchaient à rejoindre l'Europe à bord d'une vedette sont morts, dimanche 3 juin, lorsque leur bateau a fait naufrage au large de la Turquie, a annoncé l'agence turque Anadolu. Le bateau avec 15 personnes à bord s'est trouvé en difficulté au large de la province d'Antalya.

Cinq personnes ont pu être sauvées et une est toujours portée disparue. Six enfants et une femme figurent parmi les victimes. Les migrants, dont la nationalité n'est pour l'instant pas éclaircie, voulaient gagner l'Europe mais leur trajectoire ne semble pas claire. Le territoire européen le plus proche est la petite île grecque de Kastellorizo, au large de la station balnéaire turque de Kas.

Déjà 35 morts depuis le début de l'année

Plus d'un million de personnes, dont beaucoup fuyant la guerre en Syrie, avaient rejoint la Grèce à partir de la Turquie en 2015. Le nombre de personnes tentant la traversée souvent périlleuse avait ensuite fortement diminué après un accord passé avec la Turquie en 2016. Mais les observateurs notent que le nombre de personnes tentant la traversée a de nouveau augmenté ces derniers mois.

Selon l'Organisation internationale des migrations, 10 948 personnes ont réussi, dans les cinq premiers mois de cette année, à rejoindre la Grèce, beaucoup plus que sur la même période de l'année précédente. Trente-cinq personnes sont mortes en tentant cette traversée depuis le début de l'année.