Naufrage à Calais : un jeune migrant accuse les autorités françaises et britanniques

Publié Mis à jour
Naufrage à Calais : un jeune migrant accuse les autorités françaises et britanniques
France 2
Article rédigé par
A.Bard, J.Debraux, V.Castel, France 3 Nord Pas-de-Calais - France 2
France Télévisions

Que s'est-il vraiment passé lors du naufrage à Calais qui a coûté la vie à 27 migrants ? Pour la première fois, un homme, qui se présente comme l'un des deux rescapés, témoigne. Il affirme que malgré plusieurs appels aux autorités françaises et britanniques, personne n'est venu les secourir dans un premier temps. 

Quelques jours après le plus mortel des naufrages d'embarcations de migrants dans la Manche, avec 27 personnes mortes noyées, un homme qui se présente comme l'un des rescapés témoigne. Selon lui, des passagers en détresse auraient appelé les polices française et britannique au secours, mais que celles-ci auraient refusé d'intervenir. "Nous avons envoyé notre localisation à la police française, et ils ont dit qu'on était dans les eaux britanniques. Nous avons donc appelé la police britannique pour qu'ils nous aident, et ils ont dit : 'Appelez la police française'". 

La Marine nationale dément 

La situation à bord serait, selon le témoin, devenue peu après cet appel catastrophique. "Les gens ont perdu espoir, et nous avons commencé à couler doucement", confie-t-il. Pour la Marine nationale, qui intervient régulièrement sur des sauvetages, il est totalement impossible qu'une aide ait été refusée. "On est dans des enjeux de sauvegarde de préservation de la vie en mer. C'est évident que d'un côté comme de l'autre de la Manche, la coordination est totale et qu'il n'y a pas de jeu de renvoi de balles", a commenté le capitaine Éric Lavaud, porte-parole de la Marine nationale. Une enquête est en cours. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.