Migrants torturés : le sauvetage à distance par un soudanais réfugié au Havre

La Libye est un pays dangereux pour les nombreux migrants qui s'y trouvent. Des gangs pratiquent des enlèvements et filment leurs victimes torturées pour obtenir une rançon des familles. Un Soudanais habitant au Havre (Seine-Maritime) a lui pu sauver ses frères.

FRANCE 2

Le 23 janvier 2017, un commando libyen a libéré huit migrants soudanais. Indirectement, ils ont été sauvés par un Soudanais, ouvrier du bâtiment, réfugié au Havre (Seine-Maritime) depuis dix ans. Deux de ses frères étaient parmi les otages. Le 19 janvier 2017, il reçoit un appel des ravisseurs.

Localisation par téléphone

"J'ai entendu la voix de mon frère. Il criait beaucoup", raconte Abou Baker Ibrahim, réfugié soudanais. Pour le convaincre de payer une rançon, les ravisseurs lui envoient une vidéo où l'un de ses frères le supplie sous les coups de fouet de donner l'argent, soit 9 000 euros. C'est trop d'argent pour Abou Baker. Ce dernier lance un appel sur les réseaux sociaux et prend aussi contact avec les autorités en Libye. Ce pays est montré du doigt depuis la révélation de l'existence de marchés aux esclaves. La police demande à Abou Baker d'appeler à plusieurs reprises les ravisseurs afin de localiser avec précision leur téléphone portable. C'est ainsi que les forces spéciales parviennent à intervenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
soudanais 
soudanais  (FRANCE 2)