Migrants : renforcement des contrôles sur les plages de la côte d'Opale

Depuis quelques mois, les gendarmes de la côte d'Opale utilisent des drones pour leurs patrouilles. Un moyen efficace d'endiguer la traversée des migrants vers l'Angleterre depuis la Manche.

FRANCE 2

Des drones comme nouveaux patrouilleurs du ciel. Depuis quelques mois, ces engins sont devenus les yeux des gendarmes et sont capables de couvrir les 90 kilomètres de la côte d'Opale. Une technologie capable de repérer depuis les airs des traces de passage de clandestins. La patrouille au sol est en permanence suivie par le pilote du drone, elle permet de fouiller d'énormes portions en un minimum de temps. En cas de besoin d'intervention rapide, le chef des opérations appelle la brigade motorisée en renfort, avec des véhicules capables de sillonner tous les terrains.

Un dispositif efficace

Sur la période septembre-décembre 2018, 276 migrants ont réussi à rejoindre l'Angleterre en traversant la Manche. La surveillance n'a pas arrêté les traversées, mais ralenti leur progression. Depuis janvier 2019, 27 embarcations ont été stoppées contre 3 entre septembre et décembre 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
Trois migrants tentent de traverser la Manche, à bord d\'un canoë, en août 2018.
Trois migrants tentent de traverser la Manche, à bord d'un canoë, en août 2018. (STR / AFP)