Plus de 600 migrants sont morts en Méditerranée ces quatre dernières semaines, selon Médecin sans frontières

L'ONG dénonce les blocages de navires de sauvetages par des Etats européens survenus ces dernières semaines.

Un bateau de l\'ONG Médecins sans frontières venant en aide à des migrants en Méditerranée, le 14 juin 2018.
Un bateau de l'ONG Médecins sans frontières venant en aide à des migrants en Méditerranée, le 14 juin 2018. (KENNY KARPOV / AFP)

Plus de 600 migrants, dont des bébés et de jeunes enfants, se sont noyés en Méditerranée en un mois, a annoncé Médecins sans frontières, jeudi 12 juillet. En communiquant ces chiffres, l'ONG entend dénoncer les récents blocages de navires de sauvetage par des Etats européens survenus ces dernières semaines.

Les gouvernements européens sont pleinement conscients des niveaux alarmants de violence et d'exploitation subis par les réfugiés, les demandeurs d'asile et les migrants en Libye, mais sont déterminés à empêcher les personnes d'atteindre l'Europe à tout prix.Médecins sans frontièresdans un communiqué

En Italie, le vice-Premier ministre, Matteo Salvini, a décidé il y a un mois d'interdire l'accès aux ports italiens aux ONG qui portent secours aux migrants en Méditerranée. Ce fut notamment le cas de l'Aquarius, un navire de l'ONG française SOS Méditerranée, et du Lifeline, de l'ONG allemande éponyme, contraints d'accoster en Espagne pour le premier et à Malte pour le second.